Ce nouveau produit, issu de croisements génétiques, connaît un succès foudroyant en Suisse. Pauvre en THC, cette variété légale n’est pas un psychotrope et échappe donc à la loi sur les stupéfiants. Mais pas toujours aux débats fumeux. Un interview d'Olivier Guéniat, criminologue et chef de la police judiciaire de Neuchâtel, remet un peu les choses à plat.

 

Lire l'article complet sur Migros Magazine